Festival de Woodstock, le paradis musical des hippies

Le festival de Woodstock est un évènement majeur principalement pour les hippies, mais aussi pour tous les amateurs de rock et de musiques folk. En effet, ce festival est une occasion de rassemblement gigantesque, où artiste et fans se rencontrent pour trois jours de concert. Découvrons ensemble ce festival unique.

Les débuts du festival

De son vrai nom, le Woodstock Music and Art Fair, le Festival de Woodstock vit le jour suite à une idée commerciale du jeune entrepreneur hippie Michael Lang. Ce dernier avait pour objectif de glaner suffisamment d’argent pour se créer un studio à Woodstock. Pour concrétiser cette idée, il réussit à convaincre John Roberts et Joel Rosenman qui eux aussi, étaient deux jeunes entrepreneurs d’une vingtaine d’années, désireux d’investir dans des affaires prometteuses. Le pari a été gagné, ces jeunes entrepreneurs ont fait de ce rêve une réalité, et le festival se déroula pour la toute première fois en 1969 et a duré quatre jours, du 15 au 18 août. Le festival se déroula à Bethel aux USA et a accueilli en plus des artistes, près de 500 000 personnes.

Déroulement du premier festival

A la première édition du festival de Woodstock, étaient présents 32 groupes musicaux et aussi des chanteurs solistes, tous faisant soit de la musique rock, saoule, folk ou du blues. Parmi les artistes les plus emblématiques du moment figurait le célèbre Jimi Hendrix, qui dans une prestation, muni de sa guitare, imita les bombardements ayant eu lieu pendant la guerre du Vietnam. La présence de lantana avec son « Soul sacrifice » et de Richie Havens fut aussi très remarquée. Le succès de cette première édition a favorisé l’organisation d’autres éditions. Ainsi, le festival du Woodstock fut réédité en 1994, en 1999 et en 2019, pour le plus grand bonheur des hippies et des amateurs de folk, rock et blues.