La culture du hip-hop et ses dérivées

Le hip-hop est un style de musique étroitement lié au rap. Ses origines remontent dans les années 1970 aux USA dans le Bronx. C’est un rythme pratiqué en grande partie par la communauté afro-américaine, qui y trouve moyen d’expression. Dans cet article nous discuterons autour de ce genre de musique particulier.

Les sources musicales du rythme hip-hop

Le hip-hop puise ses sources principalement dans le Funk, le disco, le blues, le reggae, le toasting et même du style musical griot. Dans sa forme actuelle, le hip-hop peut être subdivisé en cinq sous-genres à savoir le Rap qui est un style dans lequel l’artiste dit des paroles suivant le rythme des instruments, DJing où interviennent les DJ et leurs platines, le Break dance où l’on voit généralement s’affronter plusieurs équipes de danseurs, le graffiti qui, quant à lui, est beaucoup plus artistique, faisant appel à la peinture comme moyen d’expression, et enfin le beatboxing où les chanteurs imitent des sons et des beats avec leur bouche.

Des années glorieuses du hip-hop à nos jours

Le hip-hop a connu ses heures de gloire en plein milieu des années 1980, ce succès a perduré jusqu’à la fin des années 1990. Pendant cette période, le style s’est fortement diversifié et s’est amélioré grâce aux idées novatrices des pionniers de l’époque. Au nombre des artistes les plus populaires du hip-hop à cette époque l’on peut citer le groupe « Public enemy », « Big Daddy Kane », les « Jungle Brothers » et aussi l’emblématique Tupac Shakur. Ce dernier à travers son style, participa beaucoup au succès du hip-hop, hélas il fut assassiné en 1996 à cause de la rivalité qu’il y avait entre les rappeurs venant de la côte est des USA et ceux de la côte ouest. Aujourd’hui les artistes comme Eminem, 50 cent, Jay-Z et Kanye West, font la fierté du Hip-hop.